RuneAudio comme lecteur de musique

A l’heure d’une réinstallation de RuneAudio, petit point sur la façon dont je profite de ma bibliothèque musicale numérique.

Commençons par planter le décor. L’intégralité de ma musique est stockée sur mon NAS et accessible via un partage samba. Pour la diffusion du son, je dispose d’une petite chaîne Hifi datant de l’époque du début des lecteurs MP3. Pas de connexion Bluetooth, pas de WiFi, pas de port USB, mais une entrée auxiliaire… et un lecteur cassette ! Pour faire le lien entre les deux composants, j’ai choisi un Raspberry Pi dans sa troisième version afin de disposer du WiFi intégré.

Pour la partie logicielle, j’ai testé différentes projets libres : Pi MusicBox, Volumio et RuneAudio. Les deux dernières solutions se distinguent particulièrement par leur interface et leurs fonctionnalités. Mon choix s’est en définitive porté vers RuneAudio dans sa version 0.4-beta. Version plutôt stable malgré son statut de beta. La recherche est le point noir, et retourne en permanence « undefined ». Le problème est connu, mais n’est pas forcément simple à corriger; d’après ce que j’avais pu lire en parcourant le forum.

Inventaire des composants avant montage (Écran tactile non visible).

Pour profiter au mieux du système, j’ai ajouté un écran tactile au Pi, afin de pouvoir contrôler et afficher la liste de lecture, sans avoir à passer par un autre périphérique externe. Le tout, assemblé dans un support  à charnière bien pratique. Par ailleurs, une application Android simple est disponible afin de piloter RuneAudio à partir de son téléphone sans avoir à passer par l’interface web via un navigateur (à condition d’être connecté sur le même réseau).

Mise en place du Pi.

Après presque deux ans d’utilisation, ce montage me donne entière satisfaction. Pas ou peu de problème jusqu’à ce que j’effectue des modifications de configuration du côté de mon routeur, et que la connexion automatique au WiFi devienne quasi impossible (d’où la réinstallation évoquée au début). Dernièrement, l’ajout d’une alimentation à interrupteur m’évite de devoir accéder à la multiprise pour couper l’alimentation du Pi et rends l’ensemble bien plus pratique. Je ne vais pas préciser ici toutes les fonctionnalités, avantages et inconvénients de RuneAudio, et je vous quitte donc sur une photo en situation.

musicForProgramming();

Je parcours la liste des brouillons et tombe sur cet article commencé en novembre 2012, il y a presque trois ans. Son contenu, un simple lien, une bête url…

Une découverte assurément.

musicForProgramming();

De quoi s’agit-il ?

D’un site regroupant une série de pistes audio visant à favoriser la concentration et à augmenter la productivité durant les sessions de programmation. Les morceaux ont une durée d’une heure en moyenne. A l’heure où j’écris ces lignes, le site en totalise 34. Plus de 34h de musique donc; de quoi occuper vos oreilles pendant un bout de temps.

Pour ma part, je trouve les mixes plutôt relaxant. Ceux-ci permettent de se couper de l’extérieur – de ce qui se passe dans le bureau – et aident à se focaliser sur le problème à traiter. Contrairement à d’autres musiques, il n’y a pas de risque de voir l’écoute musicale prendre le pas sur l’activité cognitive en cours, comme pourrait le faire une chanson à texte.

A essayer durant votre prochaine session de code ou durant tout autre activité nécessitant un certain niveau de concentration !