Dystopie ?! – Counterpart S01E03

Lien vers la vidéo.

Avec l’hiver qui arrive, c’est le moment idéal pour mettre à jour vos vaccins. Rendez-vous chez votre médecin ou à l’hôpital le plus proche.
Allez-y entre amis ou en famille.

N’oubliez pas, mettre sa propre santé en danger, c’est jouer avec celle de ses proches. Si vous connaissez quelqu’un de malade qui ne consulte pas, vous êtes dans l’obligation de le signaler à l’hôpital de votre quartier.
Ne pas signaler la maladie d’un proche est passible d’une amende, d’une peine de prison, voire d’une mise en quarantaine.

La santé de chacun, c’est la santé de tous.
Citoyens et famille pour une Europe saine.

Bonne projection.

Counterpart S01E03

Déterminer la version d’Apache

Suite à l’annonce récente de multiples vulnérabilités dans Apache server (CERTFR-2020-AVI-490), je souhaitais vérifier la version d’Apache installée. Vu que j’essaye à chaque fois un --version sans succès, voici pour référence, les deux commandes possibles (2e non testée).

 apachectl -v

Ou encore :

httpd -v

acme.sh en mode test

Petite note, pour mettre en avant l’option test de acme.sh, qui permet d’envoyer toutes les requêtes d’obtention d’un certificat Let’s Encrypt vers les serveurs de test, et non vers ceux de production. Incontournable lorsque l’on teste l’exécution de scripts de déploiement automatique et que l’on se retrouve à demander plusieurs fois un certificat wildcard dans la même journée, pour un même domaine, et que l’on atteint de ce fait les limites en nombre de création/renouvellement du service.

--test

Une autre solution, si l’on se contente de relancer le script de déploiement plusieurs fois, après avoir corrigé les étapes en erreur et sans reprendre le déploiement sur une machine vierge, consiste à vérifier l’absence des fichiers de certificats avant de faire une nouvelle demande de certificat.

Source: Acme.sh supports ACME v2 wildcard now

YtAutoDark – Version 3.0

J’ai passé plusieurs soirées la semaine dernière à écrire du code pour mon extension YtAutoDark. C’est donc avec une certaine satisfaction que je vous annonce que la version 3.0 est disponible sous Firefox et Chrome depuis le 25 juillet !

Pour cette nouvelle version, je me suis concentré sur des fonctionnalités des extensions que j’avais toujours voulu explorer: la page d’installation/mise à jour et les paramètres. C’est désormais chose faite. L’événement qui a justifié une nouvelle version pour cet été 2020, c’est l’arrivée d’une pull request sur le dépôt Github de l’extension. Un utilisateur a apporté des modifications à l’extension de son côté pour répondre à des besoins qui lui sont propres et a ensuite proposé que les modifications soient intégrées dans le code parent.

Les modifications apportées concernent en particulier les conditions de déclenchement de l’extension, afin que celle-ci suive la sélection du thème sombre ou clair effectuée par l’utilisateur au niveau du système d’exploitation ou du navigateur, via la propriété prefers-color-scheme. Une deuxième condition définie des règles horaires, respectivement avant et après deux bornes horaires pour le choix du thème. Si l’heure actuelle est inférieure à la première borne ou supérieure à la deuxième, le thème sombre sera activé, sinon l’extension rétablira le thème clair.

Afin de faire profiter les utilisateurs de ces ajouts et sans forcer pour tous ce comportement, j’ai donc ajouté une page de gestion des paramètres de l’extension, permettant d’activer au cas par cas l’une ou l’autre des fonctionnalités et de configurer les bornes horaires. J’en ai profité pour utiliser l’api storage dans sa version synchronisée, afin que les paramètres choisis soient partagés entre les différentes instances de navigateur d’un utilisateur authentifié. On notera au passage que si la partie sync n’est pas disponible, la configuration sera enregistrée automatiquement dans la partie locale du storage.

Deuxième ajout, la création d’une page d’information affichée après l’installation de l’extension, ou après sa mise à jour en cas de version majeure. Cette page me permet de m’adresser aux utilisateurs de l’extension, pour les informer des changements effectués. C’est un bon moyen, je trouve, pour prévenir de modifications du code s’exécutant dans le navigateur et de leur impact. De ce côté là, j’ai appris, après une bonne heure de recherche, que l’initialisation du listener sur l’événement onInstalled doit absolument être effectué dans le background script et non dans le content script. Ce qui est plutôt logique une fois que l’on connaît la solution.

Derniers ajouts, invisible ou presque, c’est la traduction de toutes les chaînes de caractères en français, afin de fournir l’extension dans ma langue maternelle à mes compatriotes français et autres francophones du monde. Et enfin, utilisation de webextension polyfill, pour l’utilisation des fonctions de stockage sous Chrome via browser comme mentionné dans la spécification et non chrome.

Avant de se quitter, petit point statistique. YtAutoDark, c’est, en cette fin juillet 2020, 141 utilisateurs actifs sous Firefox et 23 sous Chrome. Chers utilisateurs, si vous me lisez ici et que vous veniez à constater un dysfonctionnement de l’extension, n’hésitez pas à me le signaler ici en commentaires, ou en ouvrant une issue sur Github. Moi-même utilisateur quotidien de mon extension, je suis bien évidemment à l’affut du moindre bogue. Si vous en dénichez un, vous savez donc quoi faire.

Installation de sshpass sous macOS

Toujours dans le cadre de l’exécution d’ansible sous macOS, j’ai été confronté à une difficulté supplémentaire: sshpass n’était pas installé. Impossible de se connecter au serveur pour commencer le déploiement. Pas de solution simple du côté de brew, le canal officiel ne l’incluant pas. Retour aux bases donc, avec compilation du programme depuis les sources puis installation.

sshpass est disponible sur sourceforge. Après téléchargement de l’archive de la version 1.06 du programme, il ne reste plus qu’à extraire le code source et procéder à l’installation. Soit les étapes :

tar xvzf sshpass-1.06.tar.gz
cd sshpass-1.06
./configure
make
sudo make install

Source: Ansible OS X Mavericks You Must Install the sshpass Program