Genève – Dimanche

Arrivée à Genève en début d’après-midi, Les RMLL 2012 semblent prometteuses. Après un petit tour à la journée grand public, ainsi qu’une reconnaissance de la ville, on peut se faire une meilleure idée de l’environnement dans lequel nous plongeons.

Dans la salle communale de Plainpalais où l’on arrive en plein week-end grand public, une chaleur étouffante, beaucoup d’aficionado aux PC. Un stand Debian, un stand Mozilla Firefox, un stand de Strasbourgeois, Des stands de bricoleurs (arduino, PIC, …), ainsi que le stand du Hackerspace de Lausanne qui présente une imprimante 3D et différents objets réalisés par celle-ci. Ainsi qu’un écran à LED fabriqué main, qui laisse peut-être présager un futur projet.

Un tour de Genève, capitale de la Suisse et de l’horlogerie, a permis de faire un repérage des lieux. Dans la ville, on peut retrouver toutes les grandes marques de montres Suisse dont la plus connue « Rolex ». Notre hébergement sous tente donne d’ailleurs vu sur un bâtiment de la filiale. Mais nous n’avons pas pu voir le grand jet d’eau qui devait se trouver sur le lac aux abords de la ville, peut-être du à une panne… On peut aussi noter la récence des bâtiments qui ne donne pas de style particulier à la ville. Mais se balader sur la jetée après 4-5 heures de routes est toujours profitables. D’autant plus qu’une petite brise permettait de supporter la chaleur ambiante.

Au programme de la soirée, « Rock Session » de 21H30 à 1h00. Puis retour au campement, choix des conférences du lendemain et repos mérité.

RMLL 2012 1V

RMLL 2012 Dimanche 8 juillet

Logo RMLL 2012Après un départ ce matin sous la pluie vers 9h, nous voilà depuis 14h environ à Genève, capitale de la Suisse et ville des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre pour l’édition 2012. Voyage sans aucun problème, achat de l’incontournable vignette à la frontière pour pouvoir emprunter les autoroutes suisses (40 CHF).

Après retrait des badges, tickets repas, etc, petit tour des stands et des personnes présentes pour cette édition. Nous retrouvons, comme l’année dernière, Debian ou Arch Linux et bien sûr, les traditionnels stands de Framasoft et de la FSFE.
Achat et dédicace du GDKN 3 de Gee, où un RMS s’interroge sur la signification de la couverture. Je posterai certainement une image de la dédicace dès demain ;).

Ensuite, direction les bords du lac de Genève pour une petite promenade sur les berges. Pas de jet d’eau à l’horizon, malgré ce qu’on nous avez annoncé et son signalement sur le plan. Un bon petit vent nous rafraîchit pendant cette journée ensoleillée.

Retour à la caserne des Vernets pour dresser la tente et s’inscrire. En prime, une petite carte pour pouvoir emprunter les transports en commun à volonté.
Un petit mot encore sur le fantastique adaptateur de prise suisse/française à usage unique! Le retrait de l’adaptateur entraîne sa destruction. A garder pour toute la durée des RMLL donc.

Début des conférences dès demain avec l’ouverture. Ce soir, concert « rock session » avec Aesthesia et Jerrock.
Voilà pour cette première journée à Genève aux RMLL.

A demain pour un retour sur les premières confs :).

Et en bonus, une vue de la partie camping de la caserne:

RMLL Camping

 

RMLL 2012 Préparation

13es Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, du 7 au 12 juillet 2012 à Genève

Préparation progressive des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2012 à Genève.

Le camping est réservé, les repas prévus, le trajet repéré. Départ dimanche matin donc pour une arrivée au cours de l’après-midi et être près pour les conférences du lendemain.

En attendant, un peu de sous-titrage de vidéo, ce qui donne ceci:
http://amara.org/fr/videos/KtE8zQe8ChN5/info/fallen-kingdom-a-minecraft-parody-of-coldplays-viva-la-vida-music-video/?tab=video

Code Camp 8 – 9 Juin 2012

Bonsoir amis de la nuit… Ou bonjour, c’est selon.

Un petit article dédié à notre hackaton à nous étudiants, j’ai nommé le « Code Camp ».
Le principe est simple, une nuit de 20h à 6 ou 7h le lendemain, dédiée à l’avancement de nos projets, qu’ils soient de programmation ou non, scolaires ou pas.

Pour ma part, j’ai étudié pendant une bonne partie de ce début de soirée les interfaces graphiques en java, avec Swing notamment.
Finalement, après quelques heures de recherches et de tâtonnements, j’ai pu maintenant doter notre programme de gestion des feux de circulation d’une ville d’une première ébauche d’interface graphique.
Si notre projet fonctionne correctement du point de vue de la ligne de commande, l’aspect graphique d’un programme est une autre paire de manche, qu’il faut apprivoiser et comprendre.
Reste maintenant à continuer de lier notre modèle avec la vue et les contrôleurs.

Bref, on découvre de nouvelles choses et on rencontre des nouvelles difficultés à surmonter.

Sur ce, je vous souhaite une bonne nuit.

Wikipedia: Une pierre à l’édifice.

Icone wikipedia

 

Voilà déjà plusieurs jours que je n’ai plus rédigé d’articles. Révisions du Baccalauréats obligent! Passant une épreuve écrite d’anglais, j’ai décidé depuis maintenant quelques temps d’améliorer ma maitrise de la langue anglaise en traduisant des documents, des articles ou autres provenant du web. Cela ne demande pas énormément d’investissements mise à part une connaissance d’au moins deux langues avec un niveau suffisant, d’un peu de temps, et d’un ou plusieurs dictionnaires papiers ou virtuels.

Je suis tombé aujourd’hui sur l’article français de wikipédia sur les hackerspaces, n’étant pas traduit en totalité à partir de sa version originale anglaise, j’ai décidé de continuer sa traduction. Et vous pouvez voir le résultat, et le modifier à convenance si des erreurs s’y sont glissées !

La traduction de cet article de wikipédia vous donne aussi une piste sur l’un des prochains articles d’Unicoda, alors restez attentif !

La traduction d’éléments du web ou l’aide à la traduction est un atout pour tout type de formation, mais il ne faut pas oublier que chaque traduction de qualité effectuée est un combat linguistique gagné. C’est pourquoi je vous invite si vos capacités linguistiques le permettent à rejoindre la communauté des traducteurs. Cette démarche bénévole s’inscrit dans la lutte pour la conservation de la langue française et favorise le maintient de celle-ci sur le web et dans les autres médias. En plus d’être un atout pour les autres internautes francophones, la traduction bénévole vous permet d’acquérir du vocabulaire, ainsi qu’une aisance dans la langue ciblée par la traduction !

La traduction vous attend, n’hésitez pas !