Adieu Netgear… Ou pas.

Avant de commencer

Petite histoire de mise à jour Netgear imposant la création d’un compte utilisateur pour l’utilisation de certains des produits.

Ou comment éviter de dire n’importe quoi, en procédant à quelques vérifications.

Adieu Netgear

Pour la gestion de mon réseau, j’avais fait le choix de m’équiper avec de l’équipement de la marque Netgear, switchs et routeurs. Envisageant de faire l’acquisition d’une switch 24 ports une bonne fois pour toutes, j’envisageais d’en choisir un de la même marque que les autres, n’ayant pas eu de problème avec les précédents.

À compter d’aujourd’hui, il y a peu de chance que ce soit encore le cas à l’avenir. En effet, avec la version 1.0.5.4 de son firmware pour le modèle de switch GC108P / GC108PP, il est nécessaire de créer un compte Netgear Cloud pour avoir accès à toutes les fonctionnalités de l’appareil en termes de configuration. Netgear, dans un élan de bonté, permet néanmoins 3 connexions sans compte. Par contre, difficile de savoir si cette obligation s’étendra à terme à tous les appareils de la marque ou non, mais une l’ajout d’une telle obligation est un signal d’alerte à considérer.

Donc en résumer, pour configurer un produit pouvant fonctionner sur un réseau interne non connecté à internet, Netgear me force à m’inscrire et utiliser un compte utilisateur chez eux. Merci, mais non merci. J’ajoute donc Netgear à la liste des marques dont je n’achèterais pas de produits à l’avenir.

Je vais aller regarder ce que propose Mikrotik, dont j’ai entendu de bons retours. Pour la partie routeur, j’utilise du matériel Netgear, mais avec un firmware alternatif; je suis donc tranquille de ce côté-là pour l’instant (sinon, je m’orienterai vers Mikrotik ou un Turris Omnia).

Adieu Netgear !

La note de mise à jour Netgear incriminée.
La discussion liée sur HackerNews.

Ou pas

Après avoir écrit ces quelques lignes, et avant de publier, je me suis forcé à effectuer quelques recherches supplémentaires. Il semble donc que ces limitations de connexion soient propres à une gamme de switchs vendus spécifiquement avec du « Cloud Management » et souvent nommé « Smart Pro » dans la gamme de produits Netgear.

Une recherche google avec les bons filtres permet d’isoler la liste des produits concernés, liste qui reste limitée. Faut-il en déduire que le fabricant déploiera cette obligation sur l’ensemble de ses produits ? L’avenir nous le dira.

Il n’y a donc finalement pas d’obligation à éviter Netgear, mais seulement la nécessité de se renseigner correctement sur le produit dont on souhaite faire l’acquisition, afin de vérifier que celui-ci conviendra pour l’usage que nous souhaitons en faire.
Comme souvent.

Victor

Auteur : Victor

Ingénieur en informatique de formation et de métier, j’administre ce serveur et son domaine et privilégie l'utilisation de logiciels libres au quotidien. Je construis progressivement mon "cloud" personnel service après service pour conserver un certain contrôle sur mes données numériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *