Onduleur – Surveillance sur le réseau

Dans un article précédent, nous nous étions quitté avec une connexion directe par USB entre l’une des machines connectée à l’onduleur et l’onduleur lui-même. Aujourd’hui, retour sur la configuration du service de surveillance de l’état de l’onduleur, cette fois pour que la machine connectée partage l’information sur le réseau. Le but étant que les autres machines connectées à l’onduleur soit elles aussi capable de connaître son état, de déclencher un arrêt en cas de batterie faible et ainsi, de pouvoir s’éteindre avant de subir une perte de courant totale.

Je repars ici de ma configuration déjà en place. Comme la première fois, plusieurs fichiers sont à modifier, mais en nombre plus réduit. Je commence par éditer le fichier /etc/nut/upsd.users, sur la machine déjà configurée en mode client et connectée à l’onduleur, pour y ajouter un utilisateur « esclave » qui servira à mon autre ordinateur pour l’authentification des demandes d’état.

[slave]
  password = PASSWORD
  upsmon slave

Je modifie ensuite /etc/nut/upsd.conf pour que le serveur nut soit accessible sur le réseau et non plus seulement en localhost; en considérant que l’IP de ma machine est statique.

LISTEN 192.168.24.42 3493

J’enchaîne ensuite avec /etc/nut/nut.conf, où je précise que nut devra désormais fonctionner en mode serveur.

MODE=netserver

Enfin, pour terminer la configuration de la machine principale, je redémarre ups-monitor et nut-server.

Passons maintenant à la machine cliente, où, après avoir installé nut, je définie la manière dont nut va récupérer les informations d’état de l’onduleur, en modifiant /etc/nut/upsmon.conf. J’utilise ici l’utilisateur « slave » configuré précédemment.

MONITOR eaton@192.168.24.42 1 slave PASSWORD slave

Ensuite, édition du fichier /etc/nut/nut.conf afin de préciser le mode de fonctionnement de nut, à savoir ici, client du réseau.

MODE=netclient

Pour finir sur cette machine cliente, redémarrage de ups-monitor et nut-client.

Dernier point de configuration important, mais non lié à nut, au démarrage, j’ai constaté que nut n’était pas capable d’écouter sur l’IP définie dans la configuration, cela étant due, au fait que la récupération de l’IP était encore en cours d’acquisition (statique côté DHCP), au moment du démarrage de nut. Pour palier au problème, j’ai configuré mon RPI pour attendre la connexion au réseau avant de continuer plus avant dans la procédure de boot. Sur un RPI, la configuration s’effectue comme suit :

  • sudo raspi-config
  • 3 Boot Options
  • B2 Wait for Network at Boot
  • « Yes ».
  • Sauvegarder et quitter.

Une fois ces configurations réalisées sur mes deux machines, je suis en mesure de consulter l’état de l’onduleur sur chacune des machines. Un test d’arrêt forcé, m’a permis de vérifier que l’extinction de la machine cliente a bien lieu avant l’extinction de la machine ayant le rôle de serveur, et de m’assurer que l’ensemble redémarre sans assistance au retour du courant.

Victor

Auteur : Victor

Ingénieur en informatique de formation et de métier, j’administre ce serveur et son domaine et privilégie l'utilisation de logiciels libres au quotidien. Je construis progressivement mon "cloud" personnel service après service pour conserver un certain contrôle sur mes données numériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *