Sauvegarde vers Backblaze B2 avec duplicity

Étant donné les difficultés rencontrées lors de la dernière restauration de mon serveur à partir des données sauvegardées dans hubic, mais également lors de la tentative de restauration précédente, je suis parti à la recherche d’un second lieu de sauvegarde. Après quelques recherches, je me suis décidé à essayer le service fournit par la société Backblaze, en particulier avec sa solution B2 Cloud Storage.

Parmi les points qui m’ont orienté ma décision, on notera :

  • la compatibilité avec duplicity, outil que j’utilise actuellement pour réaliser mes sauvegardes.
  • 10 GB de stockage gratuit
  • Pas de nécessité de saisir des informations de paiement pour pouvoir tester.
  • Un coût de stockage de 0,005$ par GB et par mois.

Du côté tarification, nous sommes proches de ce qu’on retrouve du côté d’Amazon Glacier qui propose une tarification à 0,004$ par Go/mois pour le choix des régions de stockage les moins chers. Si les offres Amazon peuvent également être intéressantes, mais l’utilisation avec duplicity n’est pas disponible en l’état. De plus, il semble que la difficulté se situe au minimum du côté de l’option verify qu’il faudrait désactiver car comptant comme une demande de restauration. Une autre difficulté se situe du côté de la restauration des fichiers à proprement parlé, étant donné le temps nécessaire à Glacier pour rendre les fichiers disponibles après leur sauvegarde. Bref, à tester, mais dans un autre contexte.

Passons à la configuration de duplicity pour B2. Une version de duplicity v0.7.12 ou plus récente est nécessaire. La vérification s’effectue avec :

duplicity --version

La version installée sur mes serveurs depuis les dépôts de Debian était trop ancienne, j’ai donc compilé le programme à partir des sources du projet disponible sur le site du projet. Après récupération du dossier compressé des sources, petit tour dans le README pour prendre connaissance des pré-requis et des instructions de compilation. On procède donc à l’installation des dépendances demandées :

sudo aptitude install python-dev librsync-dev intltool python-fastener

Passage ensuite à l’étape de compilation, après décompression des sources :

python setup.py build

Puis désinstallation de la version en provenance du gestionnaire de paquet et installation de la version compilée à l’instant.

sudo aptitude remove duplicity
sudo python setup.py install

Enfin, vérification de la version de duplicity installée et vérification de l’emplacement de l’exécutable.

duplicity --version
which duplicity

Après mon premier test de sauvegarde, j’ai noté que les composants suivants sont également nécessaires au bon fonctionnement de duplicity avec B2 :

pip install b2
pip install backports.functools_lru_cache

À ce stade, on peut passer à un premier test de sauvegarde vers la solution de stockage de Backblaze. La commande duplicity reste des plus classiques et prends la forme suivante :

duplicity ~ b2://[applicationKeyId]:[application key]@[B2 bucket name]

Attention, la clé d’application doit être sauvegardée dans un endroit sûr, au hasard, dans son gestionnaire de mot de passe préféré. En effet, une fois la fenêtre contenant la clé fermée, il n’est plus possible d’afficher la clé et une nouvelle clé devra être générée en cas de perte de la première.

Autre point, la documentation Backblaze est en partie erronée dans la structure de la commande duplicity proposée, puisque y est fait mention d’un paramètre account_id en lieu et place du paramètre applicationKeyId ci-dessus. C’est bien ce dernier paramètre qu’il faut choisir, car utiliser l’account_id ne conduira qu’à des erreurs d’autorisation et à de la frustration

Quelques lignes encore pour terminer cet article. Je dispose désormais d’une double sauvegarde de mes serveurs vers hubic et maintenant B2. Le volume de données sauvegardées n’excède pas, pour l’instant, la tranche gratuite du service. Par la suite, j’envisage de tester d’autres outils de sauvegarde en particulier Restic et Borg. En outre le coût relativement faible du stockage m’encourage à envisager la sauvegarde externe de données froides comme mes photos numériques et ma bibliothèque de musique. La réflexion suit son cours.

Victor

Auteur : Victor

Libriste convaincu, j’administre ce serveur et son domaine et privilégie l'utilisation de logiciels libres au quotidien. Je construis progressivement mon "cloud" personnel service après service pour conserver un certain contrôle sur mes données numériques.

2 réflexions sur « Sauvegarde vers Backblaze B2 avec duplicity »

  1. Si le prix est vraiment un des principaux critères, OVH Cloud Archive est à 0,002 € HT par Go. L’inconvénient étant que c’est du stockage à froid qui demande un temps de « réchauffage » des données avant de les télécharger. C’était de mémoire entre 30 minutes et 1h.
    Ça a des conséquences avec certains logiciels comme Restic, même si ça peut probablement être contourné avec rclone.

    1. Bonjour Loïc !

      Merci pour ces précisions.
      Le service d’OVH semble intéressant. D’après ce que j’ai pu lire en me documentant sur la solution Glacier d’Amazon, les logiciels comme duplicity et restic ont des difficultés à s’interfacer avec des services de stockage à froid, car ils s’attendent à une récupération immédiate des données.
      Je vais certainement tester Cloud Archive d’OVH à l’occasion en vue d’y stocker une copie de mes photos; une fois que j’aurais trouver une solution technique me permettant d’envoyer les données de manière chiffrée et sans avoir à maintenir une copie locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *