HIIT Timer

Premier semestre 2014. Alors en stage de fin d’étude à Lyon, j’ai pratiqué l’escrime médiévale avec la compagnie des corbeaux et c’est à l’occasion de l’un des entraînements que j’ai découvert une première forme d’entraînement fractionné. En effet, pour terminer l’entraînement, nous avions pris l’habitude d’effectuer une sorte de « circuit d’entraînement » (ou circuit training en anglais), sous la forme d’une série d’exercices physiques à exécuter l’un après l’autre. Cela dans le but de renforcer les corps, bras, poignets et autres muscles et articulations, mis à rude épreuve par le maniement d’un bout de métal allant de 1,5 à 2kg environ, à savoir l’épée. L’enchaînement s’effectuant de la manière suivante: 30 secondes d’exercices, puis 30 secondes de repos, pendant lesquelles nous changions d’atelier.

La découverte du principe d’entraînement fractionnée s’est ensuite prolongée dans mes entraînements de roller de vitesse, cette fois avec l’apparition de séries et de blocs. Enfin plus récemment, j’ai pris connaissance du mode d’entraînement dit « fractionné à haute intensité », souvent plus connu sous son acronyme anglais HIIT pour « High Intensity Interval Training ». Avec la déclaration du confinement et les restrictions liées concernant la pratique des sports, je me suis donc mis en tête d’écrire une application simple permettant de configurer une telle session d’entraînement.

Mon cahier des charges était simple, pouvoir configurer les temps d’exercice, pause, repos, ainsi que le nombre d’intervalles et de blocs. Une fois l’entraînement démarré, fournir un compte à rebours pour chaque étape, avec avertissement sonore pour indiquer la fin de la période. Le tout sous la forme d’un site web disponible en PWA, afin de pouvoir être utilisé sur mobile.

Ce petit projet tourne pour le moment dans un App Engine sur la Google Cloud Platform et j’en ai donc profité pour mettre en place un système bien pratique de déploiement automatique après publication de nouveau code dans le dépôt git.

Par ailleurs, il est dommage que la fonctionnalité « wake lock » ne soit pas encore disponible côté mobile, afin d’empêcher le téléphone de se mettre en veille, après demande d’autorisation auprès de l’utilisateur. Pour éviter que l’écran s’éteigne, il faut alors changer la durée avant mise en veille avant de commencer l’entraînement, ou tapoter l’écran régulièrement à chaque période de repos. J’envisage également de supprimer la période de repos constituant la dernière étape de la séquence; à voir à l’usage.

Trêves de bavardage, vous pouvez découvrir l’outil à l’adresse suivante :

hiit.unicoda.com

Victor

Auteur : Victor

Ingénieur en informatique de formation et de métier, j’administre ce serveur et son domaine et privilégie l'utilisation de logiciels libres au quotidien. Je construis progressivement mon "cloud" personnel service après service pour conserver un certain contrôle sur mes données numériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *