Git: Configuration

Les commandes utiles pour configurer Git lors de la première utilisation.

Activation des couleurs dans la console:

git config --global color.diff auto
git config --global color.status auto
git config --global color.branch auto

Configuration du pseudo et du mail:

git config --global user.name "pseudo"
git config --global user.email pseudo@exemple.org

Modification du fichier .gitconfig pour l’ajout d’alias:
vim ~/.gitconfig

[color]
diff = auto
status = auto
branch = auto
[user]
name = pseudo
email = pseudo@exemple.org
[alias]
ci = commit
co = checkout
st = status
br = branch

Pour voir tous les réglages de Git:

git config --list

[Vidéo] Le Dernier Pirate

Un bon bout de temps que cette vidéo a été publié. Je ne l’ai découvert
que récemment, après qu’elle soit restée longtemps dans mes marques-pages.

L’action se déroule en France, où les radios perdent progressivement
leur liberté d’expression. Mais Captain garde l’antenne… jusqu’à la fin.

Une belle vidéo, notamment lorsque Captain s’adresse à ses auditeurs. La
scène finale et son message sont juste superbe.

A découvrir ou redécouvrir.


Le Dernier Pirate par Barnum-Films

NodeJs: Spawn ou la création de processus fils

Un petit mot sur la façon de créer des processus fils sous node.
Pas compliqué et bien pratique, pour réaliser le cas de test d’une nouvelle fonctionnalité de npm par exemple.

Regardons le prototype:
child_process.spawn(command, [args], [options])
command correspond au programme appelé, ls, grep ou autre…
[args] est un tableau contenant tous les arguments qui seront passés au programme appelé via command.
[options] Plusieurs possibilités, dont le fait de pouvoir définir des règles pour le comportement de stdin, stdout et stderr.

Exemple:

//Set the no-proxy configuration
var noProxy = spawn(node, [npm, 'config', 'set', 'noproxy=localhost']
, { stdio: 'ignore' });

Ici, on crée un processus fils node avec pour paramètres: npm config noproxy=localhost.
On indique également que les entrées et sorties seront ignorées: { stdio: ‘ignore’ }.

Il est bien sûr intéressant de pouvoir effectuer une action particulière dès que notre fils se termine. Ceci est possible grâce à .on(‘exit’, function() { //CODE } ).
Soit avec l’exemple précédent:

noProxy.on('exit', function (code) {
console.log('noProxy process exited with exit code '+code);
});

Concernant les entrées/sorties, il est possible de laisser le processus écrire dans celles du processus parent en spécifiant cette fois: { stdio: ‘inherit’ }.
Un autre point utile consiste à récupérer le contenu de la sortie standard du processus fils.
Pour ce faire, on utilise les options suivantes: [‘ignore’, ‘stream’, ‘ignore’].
stdin et stderr sont ignorés, seule reste stdout.
On peut donc récupérer les données via .stdout.on(‘data’, function (data) { //CODE } ) , où data contient les données.
Pour reprendre l’exemple de npm, on peut ainsi récupérer la valeur de la variable de configuration proxy et la stocker dans une variable locale proxySave

var getProxy = spawn(node, [npm, 'config', 'get', 'proxy']
, ['ignore', 'stream', 'ignore']);
getProxy.stdout.on('data', function (data) {
proxySave = data.toString().trim();
});

Voilà pour les principales infos concernant spawn. Pour en savoir plus, direction la doc officielle ;).

Conky: Script de démarrage

Conky est maintenant configuré… Prochaine étape, le démarrage automatique à l’ouverture de la session. On se place donc dans notre home où on va créer un dossier .conky pour y placer le script: mkdir .conky. On va ensuite écrire le script dans un fichier que l’on nommera .conkyboot.sh : vim .conkyboot.sh; utilisez ici l’éditeur avec lequel vous êtes à l’aise, nano, vi, vim ou autres.

Le script est très simple et tient en trois lignes:

#!/bin/bash
sleep 20;
conky -d;

Il faut ensuite rendre le fichier exécutable: chmod +x .conkyboot.sh.
Dernière étape, programmer l’exécution du script à chaque démarrage de la session. Pour cela, onglet Système – Préférences – Applications au démarrage. Puis Ajouter, et compléter le champ avec /home/user/.conky/.conkyboot.sh en remplaçant user par votre nom d’utilisateur. Remplissez le champ Nom avec Conky par exemple.

Et voilà, votre conky devrait désormais s’afficher automatiquement 20 secondes après l’ouverture de votre session.

[Vidéo] Court métrage Plurality

Voilà maintenant un peu plus d’une semaine que le court métrage Plurality peut être visionner sur Youtube. Ce film de Dennis Liu nous plonge dans un New York sous surveillance. Une surveillance comme toujours imposée au nom de la sécurité et de la commodité. La moindre action s’effectuant grâce à votre ADN, élément unique permettant de vous identifier. Néanmoins, dans ce monde Orwellien, des pluralités sont régulièrement constatées…

Après une dizaine d’heure de travail, j’ai pu ajouter les sous-titres anglais et français sur le site Universal Subtitles. Il y a malheureusement quelques phrases manquantes que je n’arrive pas à décrypter, n’hésitez donc pas à améliorer les sous-titres! Voilà le lien vers la vidéo: PLURALITY.

Une vidéo qui n’est donc pas sans rappeler des œuvres littéraires bien connues comme bien sûr 1984 de George Orwell. Dans le même esprit et plus récent, on pensera également à l’excellent livre d’Alain Damasio: La Zone du Dehors.

Sur ce, bon visionnage!