Journal du développeur – Introduction

Bonjour à toi, internaute égaré, abonné de longue date ou passant de l’internet. En ce début d’année 2016 j’espère que tu as pris tes bonnes résolutions, que tu as fait le récapitulatif de l’année passé et que tu en as tiré les conclusions qu’il fallait en tirer !

Pour ma part j’ai pris une petite semaine de congé qui m’ont permis de faire tout ça et de me refaire une santé.

Confessionnal

Oh grand réseau de l’informatique diffuseur de la pensée libre mais toujours plus contrôlée. En 2015 j’ai été ton utilisateur plus qu’un de tes acteurs. Je n’ai pas vraiment touché à « Cubiq Arcadeum » bien que les joueurs aient passé la barre des 100. Je n’ai pas non plus été très exigeant dans mon utilisation de logiciel libre privilégiant beaucoup trop à mon goût le logiciel privateur. Et enfin, je regrette les nombreuses heures passées à flâner sur les réseaux sociaux en quête de vidéos humoristiques et de GIFs de petits chats tout mignon.

C’est pourquoi

Durant ma convalescence j’ai pris la décision de dépoussiérer un peu mon espace de travail. De nettoyer l’écran de mon ordinateur. De supprimer l’icône Facebook de mes marques pages Firefox ainsi que de l’écran d’accueil de mon téléphone. Et de désinstaller Windobs 8 qui n’est décidément pas fait pour travailler !

Parcours initiatique

A l’image de Candide de Voltaire et de son parcours initiatique, 2015 et son aboutissement m’a fait réfléchir (et lire) sur beaucoup de sujets, en passant d’écologie, à la recherche, à la femme comme à l’homme (l’Humain), aux relations humaines, à la société, à la paix comme aux actes de barbaries causés par les uns comme par les autres aux quatre coins du monde. Mais aussi à la recherche, à l’innovation, à l’évolution, à la vie, aux valeurs qui nous sont propres et que nous ne devrions pas refouler hors de nous.

En bref j’avais besoin de remettre les pieds sur terre, faire sortir la vapeur de la cocotte minute 2015 pour faire bouillir celle de 2016.

A l’image de Tiphaine Patraque sorcière dans « l’Hiverrier » de Terry Pratchett et comme l’avait un jour dit Mémé Ciredutemps  à celle-ci : « Quand on voulait se promener le nez en l’air, il fallait garder les deux pieds par terre. Récurer les sols, couper du bois, laver le linge, faire du fromage – ces tâches éreintaient, elles enseignaient ce qu’est la réalité. On pouvait leur consacrer une petite partie de son esprit, ce qui donnait aux pensées le temps de s’ordonner et de s’apaiser. »

Passons des paroles aux actes, parce qu’il le faut bien un jour !

Le résultat informatiquement:

  • Un ordinateur dépoussiéré avec Windobs 7, et les seuls plug-ins constructeur utiles ni plus ni moins ! Oui j’ai rétrogradé, oui c’est pas très Geek, mais je n’ai jamais eu autant de facilitée à travailler qu’avec un Windobs 7 bien propre.
  • Beaucoup de libre et d’open installé VLC, Inkscape, Blender, Gimp, Libre office, Firefox, …
  • Un Youtube en noir, et toutes les musiques les plus écoutées enregistrées en local pour avoir moins de bande passante utilisées.
  • Et enfin des dossiers bien triés et rangés. Pour ne pas se perdre et gagner du temps. Désactivations de tous les sons de Windows. Paramétrages de tout ce qui s’ouvre au démarrage.

Le résultat dans la vie de tous les jours:

Cette partie, je l’ai commencée depuis l’an dernier au 1 Janvier 2015.

  • Continuer à réduire ma consommation d’énergie fossile, je lâche un peu plus le pied de l’accélérateur, j’essaie de faire le maximum de déplacement à pied (1520km sur l’année 2015), ou à vélo (1200km de Juin à Décembre 2015. Pour un total de 3600km en ajoutant la course à pied et la natation sur la même année.
  • Porter une plus grande attention à la nourriture que j’achète et donc que je consomme ! Ayant une plus grande activité physique et donc une plus grande dépense Calorique, je consommais certes moins de carburant fossile mais beaucoup plus de nourriture. Provoquant une hausse des déchets ménagers. Contre ma volonté dans finir avec la surconsommation. :(
  • Manger plus, mais manger mieux. J’avais déjà pu lire des articles sur les gens vivants le « Zéro emballages ». J’ai donc commencé à mis mettre moi aussi petit à petit ce qui a eu pour effet de mieux manger et de jeter moins qu’avant.
  • Cette hausse de mon activité physique, la volonté de manger mieux, plus localement et avec moins de déchets à eu un résultat physique et visible sur ma silhouette qui s’est vu retirer 30kg à son point le plus élevé (un petit +5kg de rebond sur les derniers mois).
  • L’augmentation de la taille de mon portefeuille en dépensant moins en malbouffe, sodas, et tous  autres produits industrielles.

A venir (en vrac)

  • Un article sur le mieux manger, consommer autrement, les déchets.
  • La suite du journal du développeur (partie 1).
  • Une surprise à vous présenter.